Paternit

Book name:Paternit
Book license:public domain
Author:Unknown
Download:download Text Ebook
Read online:Read Text Ebook

First Page:

[Transcriber's note: Max du Veuzit (pseudonyme d'Alphonsine Vavasseur Acher Mme Francois Simonet) (1876 1952), Paternité (1912)]

Max du VEUZIT

PATERNITE

COMEDIE EN UN ACTE

Représentée pour la première fois au GRAND THEATRE DU HAVRE

PARIS

C. JOUBERT, Editeur, 25 rue d'Hauteville

Répertoire de la Société Dramatique

Tous droits de traduction,de reproduction et de représentation réservés pour tous pays y compris la Suède, la Norvège et le Danemark

Copyright By. Joubert 1912.

Extraits de presse :

"...L'auteur vise aussi une autre thèse et cette idée est haute et noble en soi par sa justice et sa générosité. Elle défend ardemment la cause qui veut que les enfants soient moins étroitement liés par les liens du sang que par ceux qu'ont formés entre eux et leurs éducateurs, les témoignages répétés d'affectueuse confiance et de tendresse éprouvée.

Cette pièce n'est pas sans valeur. Une ^ame féminine y flotte, délicate et sensible. Elle y a mis le meilleur de son sentiment ému." (Albert HERRENSCHMIDT, Petit Havre)

"...Max du Veuzit ainsi qu'il l'avait déjà fait dans C'est la loi!... met la loi en contradiction avec les sentiments et les situations de tous les jours." (Georges RIMAY, Cloche illustrée)

Paternité

Pièce en un acte

PERSONNAGES:

LUCIENNE VILLERS... 16 ans.

JULIA...

MAURICE VILLERS, père de Lucienne... 48 ans.

PAUL ROMAGNY, beau père de Lucienne... 45 ans.

La scène représente un salon de gens riches: fauteuils, guéridon, bureau; au premier plan, à gauche, un canapé. Porte à droite; double porte au fond. Beaucoup de fleurs partout. Un grand portrait de femme au mur. Sur le guéridon, un écrin vide; sur le bureau un encrier. Au lever du rideau, Lucienne brode silencieusement, assise sur le canapé, sa corbeille à ouvrage auprès d'elle.

SCENE PREMIERE

LUCIENNE, JULIA

JULIA, entrant, un bouquet de roses rouges dans les bras.

Mademoiselle doit être contente. Ce ne sont pas les fleurs qui lui manquent! Depuis le matin, il en arrive à chaque instant.

LUCIENNE, cessant de broder

On en a encore apporté?

JULIA

A la minute, ce gros bouquet!

LUCIENNE, se levant

Oh, mais il est joli! Qui l'envoie?

JULIA

C'est une commissionnaire qui me l'a remis... Il y a une carte.

LUCIENNE

Ah!... voyons... (elle cherche dans les fleurs). Voici. (lisant) Monsieur Fernand Desmoulins. (joyeuse) Oh!

JULIA

Monsieur Desmoulins ne pouvait pas oublier mademoiselle.

LUCIENNE

Naturellement... un ami d'enfance! (prenant le bouquet). Elles sont jolies ces fleurs.

JULIA

Des roses rouges, c'est significatif!

LUCIENNE

Significatif?

JULIA

Dame!... le langage des fleurs...

LUCIENNE

Tu connais ca, toi?

JULIA

Un peu.

LUCIENNE

Alors... des roses rouges... ca veut dire?

JULIA

Que mademoiselle me pardonne... ca veut dire: violent amour.

LUCIENNE

Bah! (elle rit) ah! ah!... quelle idée! (rendant les fleurs à Julia). Tiens, mets ces fleurs dans l'eau.

JULIA

Bien (elle va à la porte. Se retournant). Faut il les laisser aussi dans le salon, celles là?

LUCIENNE

Non, non!... Porte les dans ma chambre.

JULIA, riant

Ah! ah! Mademoiselle voit bien.

(Elle se sauve).

SCENE II

LUCIENNE, puis PAUL ROMAGNY

LUCIENNE

Quelle sotte! Elle s'imagine... Il est vrai qu'il n'est pas marié, monsieur Fernand... et très joli garcon!... On jouait au petit mari et à la petite femme autrefois! (Elle sourit, prend la carte et l'examine). J'aimerais m'appeler madame Fernand Desmoulins... ca m'irait très bien ce nom là!...

Oui, mais voilà: je suis jeune... trop jeune! Ses parents ne voudraient pas... Bah! attendons!

ROMAGNY, entrant

Eh bien, fillette, es tu contente?

LUCIENNE

Si je suis contente! (lui sautant au cou) Oh, papa, comme tu es gentil!

ROMAGNY

Alors, mon cadeau t'a fait plaisir?

LUCIENNE

Mais beaucoup, beaucoup!...

Show Buttons
Hide Buttons
2004-2016 thebooksage.com. All Rights Reserved.